Villars-Saint-Georges

Villars-Saint-Georges

HISTORIQUE
Côtoyant la forêt de Chaux, Villars-Saint-Georges est un village ancien qui a su conserver ses vieilles pierres tout en accédant à une certaine modernité.
L’église surplombe les prairies et en contrebas, l’ancienne fontaine attend avec nostalgie que de fortes pluies viennent grossir ses bassins moussus.

Villars-Saint-Georges est bâti à 280 mètres d’altitude, à l’extrémité d’un éperon rocheux qui domine trois vallées. Selon la tradition orale, la première agglomération de Villars-Saint-Georges se serait établie non pas sur son éperon rocheux, mais sur le plateau à l’orée de la forêt de Chaux, au lieu-dit Le Bois de Villars qui s’est appelé ensuite Bois Monsieur, puis le Petit Villars.

Villars-Saint-Georges qui s’est d’abord appelé Villarium, tient l’origine de son nom de villare, qui signifie ferme ou hameau et de Saint-Georges, martyr du IIIe siècle, converti au christianisme de rite byzantin.
Ce village est limité au nord-ouest par une voie romaine, déjà connue au XVIIIe siècle sous le nom de levée de César. A cette même époque, la vigne et la pierre tiennent une place importante dans l’économie du village.

La tradition populaire désigne sous le nom de Toc’ chan de V’la, les habitants de Villars-Saint-Georges. Cela signifie en patois les Toucheurs de chênes de Villars.

GENERALITES
Superficie : 515 ha , altitude :290 m
Nombre d’habitants : 191 hab
Canton : Boussières

Les commentaires sont clos.