Mercey le Grand

Mercey le Grand

HISTORIQUE
Mercey-le-Grand est constituée de deux villages, Mercey et Cottier, associés en 1973. Mercey, situé au sommet d’une colline à 294 mètres d’altitude, bénéficie de ce fait d’une belle vue sur les vallons environnants. Cottier, au flanc sud-est de cette colline, surplombe la source du ruisseau de Cottier.

Les deux villages apparaissent pour la première fois dans les écrits, respectivement sous les noms de Marciacos en 967, et de Costier en 1527.
Sous l’Ancien Régime, le Grand-Mercey était le siège d’une grande paroisse regroupant onze villages, à l’époque des communautés. Ce village avait deux seigneurs, le chapitre de la cathédrale de Besançon et la seigneurie d’Etrabonne.
Mercey fut érigé en baronnie en janvier 1764 en faveur de Pierre-François Raclet, qui en avait fait l’acquisition et prit dès lors le nom de Raclet-Mercey.

La paroisse fut démantelée lors de la Révolution et écartelée entre les deux départements du Doubs et du Jura. Le Grand-Mercey devint pour peu de temps chef-lieu de canton en 1790. L’appellation Mercey-le-Grand a été adoptée au début du XXe siècle.

GENERALITES
Superficie : 656 ha, altitude : 314 m
Nombre d’habitants : 408 hab
Canton : Audeux

Les commentaires sont clos.